Bienvenue

J'en suis venue à la fabrication du savon par des chemins de traverses. Ce sont principalement les recherches généalogiques de mon père et d'un cousin américain qui ont suscité cet intérêt. Peut-être avez-vous entendu parler du savon Imperial Barsalou jadis fabriqué à Montréal? Si un Barsalou vendait alors un savon apprécié, une Barsalou pouvait, plusieurs décennies plus tard, reprendre le flambeau. Cependant, alors que l'Imperial était un savon de ménage produit industriellement, les miens sont fabriqués à la main avec des huiles végétales et sont doux pour la peau.

Mise en garde: On ne le dira pas assez, VOUS êtes responsables de vos actes. Ce qui veut dire qu'il est de votre devoir de vous renseigner sur les matières premières que vous utilisez et de suivre des cours au besoin. N'oubliez pas que les produits naturels ne sont pas inoffensifs.
Enfin, la toile n'est pas un bar ouvert où vous pouvez prendre ce que vous voulez quand vous le voulez. Svp, citez vos sources et rendez à César...bon, vous comprenez le principe ....

samedi 19 mars 2011

Sodium cocosulfate maison....on oublie ça!

Mon cheveu n'aimant pas les shampoings solides que j'ai concoctés jusqu'à présent, je pensais essayer avec d'autres tensioactifs solides (ci-après nommés TA).

Le sodium cocosulfate est présenté par certains vendeurs de matières premières comme étant le TA pour les shampoings solides...mais il faut le faire venir de France ou des USA.

Alors, suite à mes visites sur les blogs de Cristinou et Célimène, j'ai pensé faire mon propre sodium cocosulfate. Dans le fond, ça prend de l'acide sulfurique, de l'hydroxyde de sodium et de l'huile de coco.  Sauf que.....pour arriver à un résultat me satisfaisant sans ajouter des tonnes d'acide, il faut utiliser une solution de concentration élevée. Le prix de l'acide sulfurique concentré (genre 10N) est prohibitif, il y a peu de fournisseurs, et ils demandent une certification de Transport de matière dangereuse pour livrer (j'ai la mienne, mais je pense pas que ce soit le cas pour la majorité des tambouilleuses) . Alors......alors on oublie ça....ça coûte moins cher de l'acheter à l'étranger de toute façon.

Personnellement, je l'ai essayé  tantôt et c'est  trop desséchant pour moi.

Par contre, le babassu et sucre préparé il y a quelques temps est vraiment chouette!

2 commentaires:

  1. Suis entièrement d'accord avec toi, ça vaut le coup pr l'expérience mais le scs est irritant, et il n'est pas facile de se procurer l'acide sulfrique (moi c'est une amie qui bosse en labo qui m'a dépannée). De manière générale je n'aime pas (pr plusieurs raisons) les produits faits à partir de cet acide.
    Le naturel comme ton essai babassu/sucre me plait davantage ;)

    RépondreSupprimer
  2. Tu as bien raison ;-)

    L'estérification et les savons semblent donner des émulsifiants plus doux et plus versatiles.
    J'ai bien hâte d'essayer tes formules d'émulsifiants....probablement à la fin de la semaine.

    RépondreSupprimer